EXPLORE LE WAIKATO AUTREMENT (HAMILTON & RAGLAN)

Dans l’île du nord, sur les rives du fleuve Waikato, Hamilton, Kirikiriroa en Maori est la plus grande ville non maritime de Nouvelle Zélande. Le temps d’un weekend, on vous fait visiter deux incontournables de la région. 

Les Jardins d'Hamilton

Ce grand parc, situé au sud de la ville, fut aménagé dans les années 1960 sur l’ancien site de la déchèterie. Aujourd’hui, il est entretenu par le conseil municipal d’Hamilton.

Attraction touristique la plus populaire de la région, les Jardins, d’une superficie de 54 hectares, disposent de 21 jardins clos aux thèmes variés. La plupart représentent l’art, les croyances et l’histoire de plusieurs pays.

Les jardins sont gratuits, mais vous avez aussi la possibilité d’avoir une visite guidée pour 25$ adulte, 15$ pour les enfants de 5 à 15 ans et gratuit pour les moins de 5 ans. 

Pour plus d’informations :

  • Tel. (07) 958 5940
  • hgtours@hcc.govt.nz 

Pour plus d’informations; c’est ici !

La collection des jardins paradisiaques

Les jardins botaniques traditionnels se concentrent, généralement, sur les collections de plantes, la conservation, la recherche et l’éducation. Les jardins d’Hamilton racontent chacun une histoire et offre un aperçu de diverses  civilisations.

Te Parapara

est le seul jardin productif traditionnel Maori de Nouvelle-Zélande. Il présente les pratiques, les matériaux et les cérémonies traditionnelles liées à la production et au stockage des aliments. Ces connaissances sont transmises de génération en génération.

Te Parapara est divisé en deux royaumes :

  • Te Ara Whakatauki : le chemin des proverbes 
  • Waharoa (la porte), qui est le royaume de la nourriture 

Chinese Scholar's Garden

L’art du jardinage chinois est l’une des expressions artistiques les plus anciennes existantes qui remonte à au moins 2 000 ans.

Les jardins des érudits représentaient un monde imaginatif d’allégorie, de fantaisie, de mystère et de surprise. Des personnalités (de Wuxi et de Taiwan), l’accent a été mis sur le symbolisme, la référence aux légendes, le mystère et l’illusion.

Indian Char Bagh Garden

Construit sur un plan similaire à celui du Taj Mahal avec des dimensions plus modestes, l’Indian Char Bagh Garden tire son inspiration des jardins hindou du 8eme au 18eme siècle en ajoutant des symboles d’autres grandes religions.

Articulé autour de l’eau et des techniques d’irrigation avec des bassins et fontaines, les senteurs qui émanent des parterres de fleurs invitent à la rêverie. Le symbolisme de cette forme de jardin trouve ses racines très anciennes dans l’islam, le christianisme et le bouddhisme.

Ancient Egyptian Garden

L’un des plus beaux jardins que l’on est vu, cette reproduction de l’Égypte antique est orné de fleurs et de couleurs. Sur les murs de grandes fresques retracent l’histoire des dieux et des pyramides (2040 ans avant notre ère).

Diapositive précédente
Diapositive suivante

The Italian Renaissance Garden

Les jardins de la Renaissance étaient une évolution du jardin médiéval. Certains éléments ont été conservés, tels que les hauts murs d’enceinte, les parterres carrés plats aux bords bordés de plantes, les parterres de simples, les prés fleuris et le treillis voûté.

Les jardins étaient à l’époque séparés en compartiments qui pouvaient être nommés, enfermés et cachés pour créer une séquence d’espaces qui se déroulait. 

Ce jardin est basé sur l’histoire et l’art du XVe et du XVIe siècles. On découvre un jardin fleuri avec plusieurs bassins, statues et fontaines avec en arrière-plan, un passage sous une grosse coupole qui mène à la statue de Romus et Romulus tétant leur mère, louve. 

 

Diapositive précédente
Diapositive suivante

Japanese Garden

Les jardins japonais traditionnels, sereins et soigneusement entretenus, ont été conçus pour être un refuge paisible.

Les jardins karesansui (paysage sec) souvent appelés « jardins zen » produisent un profond sentiment de contemplation chez le spectateur qui va au-delà de toute religion et peut être apprécié par tout le monde. Au sein de compositions étroitement délimitées de gravier, de rochers et d’un minimum de végétation, ils évoquent de vastes paysages de montagnes, d’océans et de forêts.

The Modernist Garden

Avec son style américain, le jardin moderniste représente l’Amérique de la fin du XX siècle. Le jardin comprend un étang et une fresque murale de l’actrice Marilyn Monroe. 

Diapositive précédente
Diapositive suivante

La collection des jardins FANTAISISTES

Le jardin Tudor

est une interprétation d’un jardin de la Renaissance anglaise du XVIe siècle. La conception du jardin est basée sur les dessins de l’écrivain Didymus Mountain et reflète la fascination des aristocrates pour les motifs et les symboles géométriques.

Diapositive précédente
Diapositive suivante

Le jardin Pittoresque

Inspirés de peintures et de paysages sauvages et romantiques, les jardins étaient destinés à plaire aussi bien à l’œil nu qu’au cœur et à l’esprit. 

Le jardin Surréaliste

Un véritable jardin distordu, ou des formes et des couleurs étranges se mélangent. Ce jardin reprend le thème de l’art surréaliste explorant le monde des rêves et du subconscient. 

Le site étant en travaux à cette époque, nous n’avons pas pu visiter le reste des espaces. 

Notre avis : Nous avons été un peu déçus par la boutique des jardins de Hamilton. 

Arrivés en avance, nous avons décidé de prendre un café dans la boutique en attendant l’ouverture du parc. La serveuse nous a à peine remarqué et s’en va quand nous allons passer commande. Les deux serveurs ont continué à discuter sans prêter attention aux clients alors, nous avons quitté la boutique sans commander. 

L’entrée des jardins est gratuite mais la plupart des pavillons sont en travaux. Des Instagrameuses avaient franchi les barrières pour prendre LA photo parfaite. Le souci était qu’elles ont monopolisé l’espace et criaient comme des gosses dans une cour de récréation. Cela n’a pas eu l’air de choquer les employés qui nous ont dit « Oh it’s silly » par contre ils ont lourdement insisté pour nous vendre le plan inutile du parc à 2 $. 

Les jardins sont très beaux , mais, nous conseillons d’arriver tôt car, la foule arrive aux alentours de 10h et les jardins se transforment en  jungle. Le plus long est de profiter sans attendre des heures que les gens prennent leur selfies …

Raglan, la Cascade de la Veil Brial

Bridal Veil Falls est une chute d’eau située à Raglan dans la région de Waikato. Cette fine cascade haute de 55 mètres entourée d’une végétation luxuriante mérite bien un détour.

Nous empruntons durant une dizaine de minutes, un sentier à travers la forêt indigène qui suit la rivière Pakoka jusqu’au sommet des chutes. Au bout du chemin, des deux plates-formes d’observation, nous découvrons émerveillés le dessus de la chute ainsi que la campagne environnante.

De là, il est également  possible de descendre jusqu’à un point de vue inférieur, en descendant les 300 marches.

Bridal Veil est appelée par les Maoris « Wieringa ».  Elle fut créée il y a plus de 2 millions d’années grâce à l’activité volcanique.

C’est une balade facile et la chute est vraiment agréable à contempler, l’endroit est très reposant. 

BENJAMIN & CLARA

Couple de voyageurs en tour du monde. on te partage nos voyages et conseils

INSTAGRAM
ABONNE TOI
LE PVT

Retrouve les démarches, conditions et informations nécessaires pour obtenir ton PVT/WHV

Nouvelle-Zélande

Canada

ARTICLES SIMILAIRES :

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Translate »
Pinterest
fb-share-icon
LinkedIn
Share
Instagram