Fjords de Nouvelle-Zélande, croisière à Milford Sound 

C’est l’une des activités phare de la Nouvelle-Zélande, qui n’a jamais rêvé de naviguer sur un petit bateau au beau milieu des fjords néo-zélandais. Dans cet article, on te fait découvrir cette balade hors du temps.

Table des matières

L'Histoire du Fjord

Certains le considèrent comme la 8ème merveille du monde, le fjord appartient au « Te Wāhipounamu South West New Zealand World Heritage Area », il fait partie d’un groupe de parcs nationaux, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. 

Pour comprendre sa formation, nous devons remonter à plus de 600 millions d’années, quand le supercontinent Gondwana se sépare de Pangée, c’est alors que pendant plusieurs millions d’années, le mouvement des plaques tectoniques donne naissance aux montagnes et vallées du Fiordland. La période glaciaire quant à elle, à cause de la neige à créer des glaciers qui en fondant ont fait monter drastiquement le niveau de la mer. Certaines parties sont extrêmement profondes, plus de 400 mètres de profondeur. Ces glaciers sont responsables de ces paysages si particuliers.

La première découverte de Milford Sound eut lieu autour du XIe siècle par les Maoris, ils le nomment d’ailleurs Piopiotahi. Cette région fût habitée par différentes tribus maoris qui l’utilisèrent afin d’y pêcher et d’y chasser. La région est également riche en pierre et particulièrement en jade néo-zélandais (Pounamu), une pierre verte de la plus haute importance dans la culture maorie.

C’est John Grono qui découvrit ce lieu et le nomma Milford Haven en l’honneur de sa ville natale (ville située au pays de Galles). 

La Route de Milford et Te Anau

Pour rejoindre le fjord, il existe une seule et unique route, la Milford Road, elle est considérée par un grand nombre comme la plus belle route du monde. Celle-ci débute dans la ville de Te Anau, compte environ deux heures de voiture pour rejoindre les fjords (120 kms). 

Te Anau, c’est une petite ville de plus de 2700 habitants, située près de son lac éponyme. En nous baladant, on découvre une rue commerciale, avec pleins de boutiques et de restaurants en tous genres. 

Tu retrouveras également, le centre d’information, le Fiordland National Park visitor, il est possible de s’y renseigner sur les randonnées, les activités payantes, telles que les croisières, il est également possible d’acheter des souvenirs.

Mirror Lake

On reprend la route en direction de notre camping pour la nuit, notre croisière étant tôt le lendemain. Il faut savoir, que sur cette route, il vous sera impossible de faire du camping sauvage, vous devez réserver sur place ou en amont votre nuitée. Il existe plus de trois camps sur la route. La dernière se situant à environ 1h de route des fjords.

Sur la route, on observe émerveillé le paysage, les forêts denses et luxuriantes. On s’arrête sur le chemin, à une soixantaine de kilomètres de Te Anau, à Mirror Lake. Ce lac, situé en bord de route, reflète de façon impressionnante la végétation et les montages. Un chemin sur des passerelles en bois permet de découvrir le lac, à différents endroits. C’est le lieu idéal pour faire de belles photos.

Astuce : On te conseille de ne pas y aller trop tard, l’après-midi, la foule et les cars de touristes s’accumulent pour photographier le lac. 

Eglinton Valley

Notre second arrêt sur la route se fait à Eglinton Valley, on se gare sur les bords de la route et on se dirige vers les champs. 

On découvre alors, une immense plaine recouverte d’herbes jaunes, sur les côtés et en fond on aperçoit les impressionnantes montagnes du parc ainsi que les roches recouvertes de forêts d’hêtres.

Plusieurs zones de la vallée ont servi de lieu de tournage pour la réalisation du film du Seigneur des Anneaux, la montagne d’Eglinton représente les montagnes brumeuses (The Misty Mountains) dans la Communauté de l’Anneau.

C’est un arrêt obligatoire pour de nombreux touristes qui admirent le contraste sombre des montagnes et la plaine dorée. Profite d’un moment en t’asseyant dans l’herbe et écoute le calme et l’atmosphère du lieu. 

Homer Tunnel

Un passage indispensable, si tu souhaites rejoindre Milford, il te faudra traverser l’immense tunnel de Homer, long de 1,2 km. Construit entre 1935 et 1953, il aura fallu 19 ans pour créer une route permettant de rejoindre Milford, il n’y avait aucun accès routier auparavant. 

Plusieurs feux régulent la circulation à chaque extrémité du tunnel, ce sera l’occasion d’apercevoir les mythiques oiseaux, Kea. Attention à ta carrosserie, ceux-ci peuvent se montrer violents.

On attend notre tour puis débutons la traversée du tunnel, celui-ci est assez long et sombre, quelques lumières rouges et blanches indiquent le chemin, la vitesse est limitée à 30 km. On a vite compris pourquoi la pente est impressionnante et raide, en descente tout va bien mais au retour on s’est fait une belle frayeur avec le dénivelé de la montagne de 1:10 et notre pauvre voiture. 

Le Campsite

On décide de ne pas réserver en ligne et d’aller directement voir sur le dernier camping sur la route de Milford. En arrivant vers 15h, le site commence à bien se remplir, on passe devant le panneau d’affichage qui indique les démarches à entreprendre pour rester sur place. 

On récupère dans une boite un petit papier dans une pochette plastique, ou l’on remplit nos informations (on indique, notre nom, le type de véhicule et la plaque d’immatriculation, le nombre de nuitées et de personne. Nous payons 15 dollars par adulte, soit 30 dollars pour une nuit. Une fois remplie, on récupère la partie en pointillée. Ce papier, il faudra le placer dans notre véhicule pour que le gardien de nuit vérifie qu’on a  bien réservé et payé. On remet ensuite dans le plastique, l’autre partie du papier ainsi que l’argent en cash. Il te faudra avoir l’appoint. 

On dépose dans la fente de la boite et partons chercher le spot parfait, le parking est grand mais la plupart des voitures sont mal garées et monopolisent l’espace. On trouve un petit coin à l’entrée de la forêt en hauteur. Vient le moment de faire le lit et de se reposer, demain on se lève tot. Sur place, tu trouveras un abri avec des tables et des bancs ainsi que des toilettes. 

La Croisière

C’est l’activité numéro 1 à ne pas louper en Nouvelle-Zélande, cette croisière phare accueille chaque année des milliers de touristes qui viennent naviguer sur le fjord.

Avant de naviguer, il te faudra choisir, la compagnie qui te correspond, celles-ci sont nombreuses et disposent de diverses gammes et services. 

Les différentes compagnies, horaires et prix : 

La plupart des entreprises proposent divers créneaux tout au long de la journée :

  • Dans la matinée, avec des départs entre 8h30 et 9h30
  • Dans la fin de matinée, vers 11h et midi 
  • En début d’après-midi, entre 13h et 14h30
  • Et en fin d’après midi, vers 15h et 16h30

Il est également possible de dormir sur place et de profiter d’une croisière de nuit,  tu pourras aussi déguster un bon repas, et observer le coucher de soleil.

Tu auras le choix entre plusieurs compagnies, qui dépendent du prix, du nombre de passagers, des heures et des services proposés. 

Il est possible de choisir un petit bateau, pouvant accueillir une vingtaine ou trentaine de personnes, les plus gros bateaux quant à eux, offrent souvent plus de confort, banquette, nuitée, repas …

Une chose est sûre peu importe l’entreprise choisie, le trajet et les points d’arrêt sont quasi tous similaires, les bateaux s’approchent des points clés et des cascades. Retrouve ici la liste des bateaux et des compagnies : 

  • Pure Milford 
  • Cruise Milford NZ 
  • Mitre Peak Cruises 
  • Southern Discoveries 
  • Real NZ
  • Go Orange
  • Jucy cruise

Nous avons choisi l’entreprise Mitre Peak, pour la durée de sa croisière (plus de 2h), ses prix 89$ par personne, soit 178$ à deux et le nombre de visiteurs sur le bateau, nous n’étions qu’une vingtaine de personnes. 

Notre expérience

Nous partons très tôt du camping, vers 6h du matin pour rejoindre le parking de Milford, compte environ 45mn à 1h de route, selon l’influence. Nous sommes seuls sur la route, on découvre émerveillé le lever de soleil dans les montagnes, la route est raide, la voiture a du mal à certains endroits. 

Une fois arrivée sur le parking, on se gare et réglons les frais, on paye les 40$ de parking pour 4h. Compte 10$ par heure, si tu ne veux pas payer le parking, il est possible de se garer en amont sur le parking gratuit, tu devras alors marcher une petite demie heure pour rejoindre le quai.

On marche jusqu’a la réception, c’est un grand bâtiment en pierre, où  toutes les compagnies sont concentrées, après t’être enregistré au comptoir de ta compagnie, direction le bateau. On se dirige vers le quai du port où  tous les bateaux sont accostés. On trouve Mitre Peak et attendons que l’on nous ouvre les portes. 

Après 20 minutes, on accède à notre bateau et nous nous dirigeons au premier étage pour contempler la vue. Conseil, prends avec toi un kway ou une protection de pluie, un bon pull et un spray contre les sandflies (les moustiques néo-zélandais). Il peut faire très froid et pleuvoir durant la balade.

Milford sound, est le plus grand parc national de Nouvelle-Zélande avec plus de 26.000 km² et il est connu pour sa pluviométrie. C’est l’endroit où  il pleut le plus au monde, avec 182 jours par an, notre guide plaisante en nous disant qu’il pleut deux fois par semaine dans le Fiordland, une fois trois jours puis une fois quatre jours. Les forêts reçoivent parfois jusqu’à 9 m de précipitations annuelles.

Le bateau quitte le port, et nous voilà en face de Bowen Falls, une sublime et immense cascade de 160 mètres de hauteur. Celle-ci fût nommée en hommage à la femme de Sir George Bowen, l’un des premiers gouverneurs de la Nouvelle-Zélande.

On continue la croisière le long du côté gauche, on s’arrête pour observer les façades, les cascades, notre guide nous renseigne sur l’histoire des fjords, on en apprend davantage sur la faune et la flore présentent  dans les montagnes. 

En terme de montagnes, la plus célèbre du fjord est, le Mitre Peak elle culmine une hauteur de plus de 1692 mètres, et celle-ci sort directement de la mer.

On rejoint à mi chemin, la mer de Tasman, le vent est assez fort et il ne fait pas chaud, on fait demi tour à l’embouchure, sur le retour on longe le côté droit ce coup ci et nous approchons au plus près de l’une des cascades,  les Stirling Falls, mesurant plus de 146 mètres, le spectacle est magnifique et impressionnant. On observe également la faune maritime et contemplons les hordes d’otaries présentent sur les roches.  

Si tu viens en Nouvelle-Zélande, n’hésites pas à économiser pour pouvoir profiter de cette incroyable expérience, tu ne le regretteras pas. Si tu as des questions, n’hésites pas à nous laisser un petit commentaire.  

BENJAMIN & CLARA

Couple de voyageurs en tour du monde
on te partage nos voyages et conseils

INSTAGRAM
ABONNE TOI
Le PVT

Retrouve les démarches, conditions et informations nécessaires pour obtenir ton PVT/WHV

Nouvelle-Zélande

Canada

ARTICLES SIMILAIRES :

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Translate »
Pinterest
fb-share-icon
LinkedIn
Share
Instagram