WANAKA ET LE TERRIBLE SENTIER DE ROY'S PEAK

Ville phare de l’île du sud, Wanaka est réputée pour la diversité de ses activités, son arbre, et ses multiples randonnées. À l’occasion d’un dog sitting dans la région, on décide d’explorer la ville et de faire le fameux sentier de Roy’s Peak. Dans cet article, on t’emmène avec nous explorer les points clés de Wanaka. 

Sommaire

Wanaka

La ville de Wanaka, située dans l’île du sud de la Nouvelle-Zélande, à, comme beaucoup de ses voisines, vu le jour au 19ème siècle lors de la ruée vers l’or. Se développe, à cette époque plusieurs habitations et de nombreux commerces. 

Au fur et à mesure des années et avec le déclin de la ruée, la ville perd un grand nombre de ses habitants et de son attractivité.

C’est alors, que dans les années 1970-80, le tourisme et l’attrait pour son lac éponyme devient central et redonne un élan à celle-ci. Aujourd’hui, Wanaka est une ville étape importante lors d’un road trip en Nouvelle-Zélande.

Elle attire, chaque jour un grand nombre de touristes, pour son arbre, sa station de ski Cardrona et sa localisation idéale pour faire de la randonnée. 

Les activités phares de Wanaka

Puzzling World

Vous ne pourrez pas manquer le long de la route, ces grands édifices de travers. C’est un incontournable, parfait pour une journée pluvieuse, tranquille ou en famille. On y retrouve un grand nombre de salles d’illusions, de jeux de réflexions et de perceptions.

L’entrée est payante comptez par adulte 27,50$, pour la salle des illusions + The Great Maze  (Environ 16 euros). Retrouve plus d’informations, sur leur site Internet

  • Ad. 188 Wanaka-Luggate Highway, Wānaka 9382

Wanaka Tree

L’arbre de Wanaka, véritable attraction touristique dans la région, c’est d’ailleurs une photo que tu as du voir plus de mille fois sur Instagram.

Ce petit saule au milieu de l’eau attire chaque année des milliers de touristes, on avoue que l’on était un peu surpris par tant d’engouement, certes la paysage est grandioses, mais l’arbre au milieu du l’eau, reste un arbre au milieu de l’eau. D’ailleurs si tu poursuis la balade le long de la rive, tu trouveras d’autres petits arbres du même types. Le plus drôle, c’était de voir les touristes s’agglutiner devant l’arbre pour prendre « The Photo ».

Petite astuce : on y est retourner un matin avec les chiens de bonne heure et aucuns touristes à la ronde, c’était super !

Roy's Peak

C’est l’une des randonnées les plus prisée et populaire de la région, Roy’s peak est situé dans la région de l’Otago, non loin de la ville de Wanaka. 

Le sentier est de niveau intermédiaire, il faudra tout de même avoir un peu de cardio, et surtout, s’armer de beaucoup de patience. En effet, tu t’embarques pour 16 kms aller-retour, avec une montée et une descente en zigzag.

L’ascension est permanente, ce qui rend la marche éprouvante. Le sommet de Roy’s Peak quant à lui se situe à 1578 mètres de hauteur et possède un dénivelé de 1250 mètres. 

Randonner la nuit

On avait beaucoup entendu parler de celle-ci, certains l’ayant détester d’autre nous l’ayant fortement recommander pour sa vue à couper le souffle. 

Histoire de la détester, on c’est dit Mais pourquoi ne pas la faire de nuit pour observer le lever du soleil ? 

On part donc, vers 3h du matin, le soleil se levant à 6h30. Dans les avis Google, nous avions vu, qu’il valait mieux partir tôt car le parking même de nuit se rempli assez rapidement. 

On quitte Wanaka et prenons la route du Mont Aspiring, vers Roy’s Peak, et rejoignons le Roys Peak Track Parking (gratuit) qui se trouve à 6kms du centre ville. Malgré l’heure, une trentaine de voitures sont déjà stationnées. On met nos manteaux, prenons nos affaires, de l’eau, nos lampes frontales et c’est parti pour la montée.

Roy's peak en direct !

Disponible très prochainement sur notre chaîne YouTube, n’oublie pas de nous rejoindre ! 

Nous avions lu, qu’il fallait environ 3 heures pour monter et le même temps pour redescendre. Le sentier monte en lacets jusqu’au sommet, nous avons fait de nombreuses pauses, pour laisser passer les gens, on se serait cru sur une autoroute, ou tout simplement pour reprendre notre souffle. Le sentier est assez large, et bien tracé, il est vraiment difficile de se tromper.

 

La première partie, est plutôt « facile », on suit la route rocheuse en zigzag, dans la seconde partie on commence un peu à s’ennuyer et c’est tellement frustrant de voir les petits points des lampes torches un peu partout, on n’en voit pas le bout. La dernière partie de la marche reste la plus sportive durant 1 km, c’est de la grimpette sur les bords du pic, ça monte raide, avec le lever du soleil qui commence doucement, on se motive une dernière fois et atteignons et le sommet.

Nous avons mis 2h37 pour gravir Roy’s Peak.

En haut, le point de vue est magique, on aperçoit la ville, les montagnes et le lac.

Il y a un monde fou, on s’installe près du pic puis décidons de nous éloigner un peu car la foule et le bruit devienne étouffante, les gens ne s’arrête jamais de parler (pour dire des banalités en plus) alors que la majorité des randonneurs veulent juste profiter du silence et du spectacle.

On trouve un petit coin, plus éloigné et profitons émerveillé du lever du soleil. Le ciel passe par toute les couleurs, rose, orange, blue, c’est magnifique !

Diapositive précédente
Diapositive suivante

Une fois, le soleil levée, on décide d’explorer les alentours, la grande majorité des gens se précipitent vers le point de vu « instagrammable », la fameuse photo devant les divers lac au bout de la montagne. Les gens commencent à faire la queue, pour prendre exactement tous la même pause … on s’éloigne rapidement du vacarme et décidons après un moment d’entamer la descente.  

Celle-ci est beaucoup plus rapide, nous mettons environs 1h30 pour rejoindre la voiture.

On prend connaissance du paysage et de l’état du sentier, car oui dans le noir tout parait bien different, Benjamin me dit d’ailleurs que de jour il aurait surement fait demi-tour, la nuit facilite la montée. Le chemin est assez rocailleux, il faut être vigilant car cela glisse beaucoup, et on a vu pas mal de gens tomber.

Nous arrivons finalement en bas, éreinté mais tellement content d’avoir pu vivre cette incroyable expérience. 

Notre avis sur la randonnée

Négatifs : 

  • Le plus dure, c’est la monotonie et l’ascension permanente de la piste, on te conseil d’y aller à ton rythme, car il faudra que tu tiennes le coup sur la durée.
  • Autre point négatif, c’est l’afflux constant de personnes, durant la marche mais également au sommet. Nous apprécions généralement profiter de l’effort et du silence. Sur celle-ci c’est impossible, les gens parlent en continue, certains avec de la musique. Au sommet, ce fut la même, la plupart des gens monopolisent les points de vue et parlent si fort.

Positifs :

  • L’expérience à tenter au moins une fois dans sa vie de randonner dans le noir, c’est l’endroit parfait pour tester.
  • Le point de vue à couper le souffle et le sublime lever de soleil.

Quelques infos à connaître : 

  • La piste et fermer à partir du 1er octobre jusqu’au 10 November chaque année, en raison des lambing 
  • Si tu décides de tenter l’ascension en hiver sache qu’il te faudra un peu d‘équipement, tel que des crampons, un pique de glace et un équipement d’alpinismes. Il y a souvent des avalanches.

On te conseil vivement de visiter Wanaka et de tenter quelques activités incontournables, cette ville plein de charme en fait vraiment le détour. 

BENJAMIN & CLARA

Couple de voyageurs en tour du monde
on te partage nos voyages et conseils

INSTAGRAM
ABONNE TOI
Le PVT

Retrouve les démarches, conditions et informations nécessaires pour obtenir ton PVT/WHV

Nouvelle-Zélande

Canada

ARTICLES SIMILAIRES :
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Translate »
Pinterest
fb-share-icon
LinkedIn
Share
Instagram